chiens le chien   les chiens
Chiens  
 PROFESSIONNELS
 ANNONCES
 CONSEILS
  Education canine
     
     
 FORUMS & BLOGS
     
  Revue de presse  
S'abonner
Se désabonner
     
   
    L’EDUCATION

L’éducation proprement dite doit commencer le plus tôt possible, vers l’âge de 3 mois, et durer presque un an à raison de quelques heures par semaine. Plus le chiot est jeune, plus les séances doivent être courtes : 10 minutes au début pour progressivement atteindre 1 heure. Des séances courtes mais fréquentes sont préférables à des séances longues mais trop espacées.

PRINCIPES D'EDUCATION

Pour éduquer un chiot, si vous ne devez connaître et n’appliquer qu’une seule règle c’est celle de la hiérarchie. Lassie doit sentir qu’il n’est pas l’égal de son maître ni des autres membres de la famille. Ceci est contraire à nos idées démocratiques mais le chien n’a pas les mêmes valeurs que nous, pour lui, la famille c’est sa meute et il doit en être le dernier membre. L’application de cette règle de respect de la hiérarchie n’est pas chose facile et nécessite que le maître fasse preuve :

1 - d’autorité,
2 - de constance,
3 - de pondération,
4 - de cohérence.


Dans la famille, Lassie doit comprendre qu’il vient après le mari, la femme et les enfants. Pour cela, et jusqu’à l’âge d’environ 10 mois , les règles suivantes doivent être respectées :
1 - Lassie séparé de sa fratrie gémit et ne veut pas dormir seul. Vos premières nuits risquent d’être agitées mais il ne faut ni céder, ni s’énerver,
2 - Faire dormir le chien dans un panier , dans une cage (Vary-Kennel) ou dans une niche, toujours au même endroit,
3 - Ne jamais lui donner à manger à table,
4 - Ne pas le laisser vous mordiller les mains, les vêtements ou sa laisse,
5 - Ne pas attacher lechien, cela le mettrait sur la défensive. Si le terrain ne peut être clôturé, prévoyez un enclos .

Marche en laisse

Positionner le chien à votre gauche, assis, tenir la laisse de la main droite, la gauche servant de soutien, et dire au chien « Lassie, au pied ! », au moment où vous démarrez. Avancez avec lui. S’il s’écarte, redire l’ordre et tirer d’un coup sec sur la laisse. Cela s’appelle « donner un coup de sonnette ». Recommencez indéfiniment, jusqu’à ce que le chien ne s’écarte plus de vous. Dès qu’il marche quelques secondes correctement à vos côtés, félicitez-le. Ne laissez pas la laisse tendue, le chien tirant comme un forcené. Plus le chien tire, plus il a tendance à tirer, c’est un comportement naturel. Si le chien tire sur la laisse, avancez de quelques pas, détendez la laisse et donnez un « coup de sonnette » en disant « Lassie, au pied ! ». Faites la même chose si, à l’inverse, le chien traîne derrière vous, renifle par terre, bref, se désintéresse. Vous avez également la possibilité de le motiver avec des friandises que vous tiendrez dans la main droite si vous conduisez le chien du côté gauche. Il aura alors tendance à être plus proche de vous, ni trop en avant, ni trop en arrière. D’autre part, juste avant un changement de direction, dites-lui « Lassie, droite ! » ou « Lassie, gauche ! ». Il comprendra petit à petit la signification de « droite » et de « gauche ». Ne tolérez pas que le chien vous mordille les mains, les vêtements ou la laisse, ce peut être le signe qu’il met en cause votre autorité. La marche en laisse est correcte quand la laisse est détendue, que le chien avance à la même vitesse que vous, son épaule au niveau de votre jambe. Combien de temps dure cet apprentissage ? Il n’y a pas de règle générale, certains chiens acceptent la laisse et le collier en quelques heures, d’autres au bout de plusieurs mois seulement.

Ordre « Assis ! »

Votre chien marchant en laisse à vos côtés, vous vous arrêtez et dans le même temps, vous lui dites « Lassie, halte assis ! » en appuyant avec la main gauche sur sa croupe. Il doit normalement s’asseoir, félicitez-le. Recommencez l’exercice plusieurs fois. Au besoin, tirez verticalement sur la laisse en même temps que vous appuyez sur sa croupe, ou plus exactement sur la base de la naissance du fouet, avec la main gauche : il n’a pas tellement d’autre solution que de s’asseoir. Quand il a compris, dites-lui l’ordre sans appuyer sur sa croupe. S’il ne l’exécute pas, tendez doucement la laisse en tirant en l’air, si ça ne marche toujours pas, revenez au point de départ de la leçon.

Ordre « Couché ! »

Faites asseoir votre chien, placez-vous devant lui accroupi, dites-lui « Lassie, couché ! » en prenant ses pattes de devant et en les tirant vers l’avant sans les soulever pour qu’il se couche. Vous pouvez obtenir le même résultat en l’attirant au sol avec une friandise, mais ne la donnez que lorsque l’ordre est exécuté. Recommencez plusieurs fois, faites la même chose en vous plaçant non pas devant lui mais sur le côté. S’il veut se relever, dites-lui « Non ! » et appuyez-lui sur le garrot pour qu’il se recouche. Toujours féliciter le chien quand il a fini l’exercice. Quand il a compris l’ordre mais qu’il ne le réalise pas, amenez votre main droite devant son museau et posez-là à terre devant lui en disant « Lassie, couché ! ». Au besoin, ayez une friandise dans cette main.

Ordre « Pas bouger ! »

Placez votre chien en position assise ou couchée et dites-lui d’un ton ferme « Lassie, pas bouger ! » et vous partez à quelques mètres devant lui. Une personne doit le tenir avec la laisse pour qu’il ne vous suive pas. Vous revenez ensuite vers lui, vous attendez quelques secondes sans rien dire et vous le félicitez. Quand il a assimilé cet exercice, vous le renouvelez, la personne étant toujours derrière lui mais ne tenant plus la laisse qui repose à terre. Ensuite vous faites l’exercice sans personne à côté du chien. Vous pouvez ensuite compliquer l’exercice en vous éloignant du chien et en vous plaçant hors de sa vue.

Rappel au pied

Pour l’apprentissage de cet exercice, il est nécessaire que la notion du « pas bouger » ait été assimilée au préalable. Votre chien est debout, tenu en laisse et vous vous placez devant lui. Dites-lui « Lassie, au pied ! » en tirant doucement sur la laisse pour le faire avancer ; vous pouvez reculer de 4 ou 5 mètres en même temps que vous amenez la laisse à vous. Puis faites passer le chien à votre droite puis derrière votre dos, toujours en le guidant avec la laisse, et amenez-le à votre gauche et là, faites-le asseoir à votre hauteur. Répétez cet exercice sur plusieurs leçons. Ensuite, confiez votre chien à une autre personne qui le tient, laisse détendue, et partez devant en disant « Lassie, reste ! ». S’il veut vous suivre, la personne le retient. Arrivé à quelques mètres devant le chien, vous vous retournez, les bras le long du corps, vous attendez immobile, quelques secondes, puis vous dites « Lassie, au pied ! ». La personne lâche la laisse, si le chien n’avance pas, elle le pousse avec une tape sur les fesses. Le chien doit venir vers vous, vous attrapez la laisse et le placez correctement à votre gauche, en position assise. Si le chien divague, ne revient pas vers vous, raccourcissez la distance. Ensuite, il faut faire le même exercice mais sans personne pour tenir le chien. S’il ne reste pas immobile à l’ordre « Reste ! » mais vous suit tout de suite, remettez-le à sa place, même endroit, même position ; même si vous devez le faire dix ou quinze fois, ne cédez pas. Lassie doit revenir à vous uniquement quand vous lui en donnez l’ordre. S’il ne revient pas assez vite au pied, partez dans la direction opposée à lui en l’appelant. Petit à petit, vous allongez la distance vous séparant du chien ; à la fin, un chien peut supporter une distance de 40 mètres voire beaucoup plus et revenir au côté de son maître. Une autre méthode consiste à utiliser une longe de 5 à 10 m , si Lassie refuse de venir , vous tirez doucement mais fermement sur la longe en répétant l'ordre puis vous félicitez lorsque Lassie est à vos pieds Quand vous maîtrisez le rappel, celui-ci doit être réalisé en pleine nature, dans un endroit sans risque pour votre chien.

Ordre « Pas toucher ! »

Votre chien étant assis à vos côtés, une personne s’approche de lui, une friandise à la main. Vous dites au chien « Lassie, pas toucher ! ». S’il fait mine de prendre la friandise, donnez-lui une petite tape sur le nez ou tirez-le en arrière avec la laisse en répétant l’ordre « Pas toucher ! ». A la fin de l’exercice, la personne vous donne la friandise et c’est vous qui la donnez à Lassie en le félicitant. Vous faites le même exercice, la friandise étant posée par terre, devant le chien. La compréhension de cet ordre est très intéressante quand, à la maison, les amuse-gueule de l’apéritif sont posés sur une table basse…

DERNIERS CONSEILS

En dehors des leçons, profitez des circonstances pour enseigner à votre chien de manière décontractée. Par exemple, s’il vient près de vous et s’assoie ou se couche naturellement, dites-lui « Assis » ou « Couché » quand il termine son mouvement et félicitez-le. Pour chaque acte de la vie courante accompli par votre chien, adoptez un ordre spécifique. Par exemple quand vous le faites monter dans la voiture, ne lui dites pas « Lassie, monte ! », mais « Lassie, voiture ! » ; quand vous lui donner sa gamelle, ne lui dites pas « Lassie, viens ! », mais « Lassie, manger ! ». Chaque ordre peut également être associé à un geste ou à un bruit spécifique. Par exemple, vous pouvez donner l’ordre « Assis ! », en levant la main ou en claquant des doigts. Vous pouvez dire « Lassie, aboie ! », en fermant ostensiblement le poing. Au bout de quelque temps votre chien saura exécuter l’ordre uniquement en regardant le geste ou en écoutant le bruit spécifique. Il ne s’agit pas de faire de son compagnon un robot, ce qui serait sans aucune espèce d’intérêt et ce qui ne correspond pas au caractère naturel du chien, mais il faut bien reconnaître qu’une éducation poussée crée entre le maître et son chien une complicité particulière.

En société

Par principe, partout où vous allez, votre chien doit pouvoir vous accompagner. Le jeune chien est parfois craintif ou méfiant, c’est pourquoi, dès l’âge de 3 mois vous devez absolument l’emmener dans le maximum d’endroits différents pour lui apprendre à vivre en société. Mais dans le même temps, vous devez éviter qu’il ne soit effrayé car une peur ou une phobie peut s’acquérir en un instant et il vous faudrait des mois pour l’en débarrasser. N’oubliez pas que le jeune chiot ne connaît rien à la vie des hommes et peut prendre peur devant une moto, un drapeau qui claque, un ascenseur, une porte automatique…. A chaque fois, vous devez mettre en confiance le chiot, lui montrer qu’il ne risque rien, le récompenser de son « courage », mais en aucun cas le protéger et le rassurer s'ilpanique , par exemple en le prenant dans vos bras , vous renforceriez sa crainte.. Si le chiot n’est pas correctement habitué à la Cité, il peut devenir craintif et vous pourriez vous trouver devant une des pires situations : avoir un chien à la fois dominant et craintif. Voici quelques cas pratiques.

Les lieux inhabituels

Les sols qui ont une consistance inhabituelle effraient le jeune chien, par exemple un plancher à claires-voies en bois, un embarcadère, un ponton pour bateau. La première fois que vous allez dans un de ces endroits, apportez un de ses jouets, des croquettes et amener-le par le jeu et les friandises à fouler ce sol si différent de ce qu’il connaît sans qu’il prenne peur.

La foule

Il faut habituer le chiot à la foule, c'est d’autant plus difficile qu’il est âgé. Donc, emmenez-le le plus tôt possible sur des marchés, à des brocantes, dans des jardins publics. Si au début il est apeuré, ne l’immergez pas tout de suite dans la foule : faites, par exemple, le tour du marché avant de vous en rapprocher. Tenez-le en laisse, donnez-lui les ordres qu’il commence à comprendre : « Au pied ! », « Assis ! » etc… N’hésitez pas à emmener des friandises ou un jouet, rassurez-le et félicitez-le. S’il prend peur, dédramatisez tout de suite et rapprochez-le de l’objet ou de l’endroit qui l’effraie en le récompensant. Si un passant souhaite le caresser, acceptez, mais qu’il le caresse à l’encolure ou sous la mâchoire. Il s’habituera ainsi au contact d’autres personnes.

Les lieux publics

Au restaurant, placez le chien à côté de vous ou sous la table et faites-le coucher. Attachez la laisse à votre jambe et caressez-le de temps en temps. Avec un jeune chiot, évitez quand même les snacks-bars trop bruyants. Mais soyez toujours attentif à ce qu’un autre chien ne vienne lui chercher querelle, aussi choisissez une table stratégique qui vous permette de voir l’ensemble de la salle. A la Poste, faites la queue avec votre chiot, faites-le asseoir à côté de vous et tenez la laisse courte. Tout le monde s’émerveillera d’un chien si beau et si obéissant. A l’hôtel, emportez dans vos bagages son tapis et un jouet qu’il aime bien. Assez rapidement, il fera de la chambre son territoire et vous pourrez le laisser plusieurs heures seul dans la chambre avec un peu d’eau. Mais cela ne fonctionne que s’il n’est pas trop jeune et si vous l’avez déjà bien socialisé et emmené dans bien des lieux différents.

Jean-Luc DELENTE
 

Pour m'écrire: Cliquez ici


Découvrez toutes sortes de conseils sur le blog

Découvrez aussi l'ensemble de nos informations pratiques sur les chiens.
 

 
   
  Toutes les races     Eleveurs     Pensions     annonces Chiens perdus     annonces Chiens trouvés    
annonces vente Chiens     Vos photos